L'histoire

Tableau de l'heure du monde antique

Tableau de l'heure du monde antique



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Liste des périodes

La catégorisation du passé en blocs de temps nommés discrets et quantifiés est appelée périodisation. [1] Ceci est une liste de ces périodes nommées tel que défini dans divers domaines d'études. Les principaux systèmes de catégorisation comprennent cosmologique (périodes de temps dans l'origine et l'évolution de la masse de l'univers), géologique (périodes de temps dans l'origine et l'évolution de la Terre), anthropologique et historique (périodes de temps dans l'origine et l'évolution de la civilisation humaine).


Liste des plus grandes villes à travers l'histoire

Cet article répertorie le plus grand établissement humain au monde (par population) au fil du temps, selon les estimations des historiens, à partir de 7000 avant notre ère, lorsque le plus grand endroit peuplé du monde était une proto-ville du Proche-Orient ancien avec une population d'environ 1 000– 2 000 personnes, jusqu'en 2000, lorsque la plus grande zone urbaine était Tokyo avec 26 millions. Alexandrie, Rome ou Bagdad ont peut-être été la première ville à avoir 1 000 000 d'habitants, dès 100 avant notre ère ou jusqu'en 925 après JC. Ils ont ensuite été dépassés par Constantinople, Chang'an, Hangzhou, Jinling, Pékin, Londres (la première ville à atteindre 2 millions) et New York (la première à dépasser les 10 millions), entre autres, avant que Tokyo ne remporte la couronne dans le milieu du 20e siècle. En 2020, la région du Grand Tokyo est la zone métropolitaine la plus peuplée du monde, avec plus de 37,393 millions d'habitants. [1]

Beaucoup de chiffres sont incertains, surtout dans les temps anciens. L'estimation de la taille de la population avant la réalisation des recensements est une tâche difficile. [2]


Les preuves des températures passées proviennent principalement de considérations isotopiques (en particulier δ 18 O), le rapport Mg/Ca des tests de foram, et les alcénones, sont également utiles. Souvent, beaucoup sont utilisés conjointement pour obtenir une estimation multi-proxy de la température. Cela s'est avéré crucial dans les études sur la température glaciaire/interglaciaire. [1]

Pléistocène Modifier

Les 3 derniers millions d'années ont été caractérisés par des cycles glaciaires et interglaciaires au sein d'une ère glaciaire qui s'approfondit progressivement. Actuellement, la Terre est dans une période interglaciaire, commençant il y a environ 20 000 ans (20 kya).

Les cycles de glaciation impliquent la croissance et le retrait des calottes glaciaires continentales dans l'hémisphère nord et impliquent des fluctuations à plusieurs échelles de temps, notamment aux échelles 21 ky, 41 ky et 100 ky. De tels cycles sont généralement interprétés comme étant entraînés par des changements prévisibles de l'orbite terrestre connus sous le nom de cycles de Milankovitch. Au début du Pléistocène moyen (il y a 0,8 million d'années, près de l'inversion géomagnétique de Brunhes-Matuyama), il y a eu un changement en grande partie inexpliqué dans la périodicité dominante des glaciations du 41 ky au cycle 100 ky.

L'intensification progressive de cette période glaciaire au cours des 3 derniers millions d'années a été associée à la baisse des concentrations de dioxyde de carbone, un gaz à effet de serre, bien qu'il ne soit pas clair si ce changement est suffisamment important pour avoir causé les changements de températures. Une baisse des températures peut entraîner une diminution du dioxyde de carbone car, selon la loi d'Henry, le dioxyde de carbone est plus soluble dans les eaux plus froides, ce qui peut expliquer 30 ppmv de la diminution de 100 ppmv de la concentration de dioxyde de carbone au cours du dernier maximum glaciaire. [1]

De même, l'initiation de cette phase d'approfondissement correspond aussi approximativement à la fermeture de l'isthme de Panama par l'action de la tectonique des plaques. Cela a empêché le flux océanique direct entre le Pacifique et l'Atlantique, ce qui aurait eu des effets importants sur la circulation océanique et la distribution de la chaleur. Cependant, les études de modélisation ont été ambiguës quant à savoir si cela pourrait être la cause directe de l'intensification de la période glaciaire actuelle.

Cette récente période de cycle climatique fait partie de l'ère glaciaire plus étendue qui a commencé il y a environ 40 millions d'années avec la glaciation de l'Antarctique.

Maximums thermiques initiaux de l'Éocène Modifier

Dans la première partie de la période éocène, une série de pics thermiques abrupts ont été observés, ne durant pas plus de quelques centaines de milliers d'années. Le plus prononcé d'entre eux, le maximum thermique paléocène-éocène (PETM) est visible sur la figure de droite. Ceux-ci sont généralement interprétés comme causés par des rejets brusques de méthane des clathrates (glaces de méthane gelées qui s'accumulent au fond de l'océan), bien que certains scientifiques contestent que le méthane serait suffisant pour provoquer les changements observés. [ citation requise ] Au cours de ces événements, les températures dans l'océan Arctique peuvent avoir atteint des niveaux plus généralement associés aux océans tempérés modernes (c'est-à-dire aux latitudes moyennes). [ citation requise ] Au cours du PETM, la température moyenne mondiale semble avoir augmenté de 5-8 °C (9-14 °F) à une température moyenne aussi élevée que 23 °C (73 °F), contrairement à la température moyenne d'aujourd'hui à un peu moins de 15 °C (60 °F). Les géologues et les paléontologues pensent que pendant une grande partie du Paléocène et du début de l'Éocène, les pôles étaient exempts de calotte glaciaire, et les palmiers et les crocodiles vivaient au-dessus du cercle polaire arctique, tandis que la plupart des États-Unis continentaux avaient un environnement subtropical. [5]

Optimum thermique du Crétacé Modifier

Au cours de la dernière partie du Crétacé, il y a 66 à 100 millions d'années, les températures mondiales moyennes ont atteint leur plus haut niveau au cours de la dernière

200 millions d'années. [6] Ceci est probablement le résultat d'une configuration favorable des continents au cours de cette période qui a permis une meilleure circulation dans les océans et a découragé la formation de calotte glaciaire à grande échelle. [ citation requise ]

Fluctuations pendant le reste du Phanérozoïque Modifier

L'éon phanérozoïque, englobant les 542 millions d'années et presque tout le temps depuis l'origine de la vie multicellulaire complexe, a plus généralement été une période de fluctuation de la température entre les âges glaciaires, tels que l'âge actuel, et les "optimums climatiques", semblable à ce qui s'est passé au Crétacé. Environ 4 de ces cycles se sont produits pendant cette période avec une séparation d'environ 140 millions d'années entre les optima climatiques. En plus du présent, des périodes glaciaires ont eu lieu pendant l'intervalle Permien-Carbonifère et la fin de l'Ordovicien-début du Silurien. Il y a aussi un intervalle "plus froid" pendant le Jurassique et le Crétacé inférieur, avec des preuves d'une augmentation de la glace de mer, mais l'absence de continents aux deux pôles pendant cet intervalle a empêché la formation de calottes glaciaires continentales et, par conséquent, cela n'est généralement pas considéré comme un intervalle complet. ère glaciaire à part entière. Entre ces périodes froides, des conditions plus chaudes étaient présentes et souvent désignées sous le nom d'optimums climatiques. Cependant, il a été difficile de déterminer si ces intervalles plus chauds étaient en fait plus chauds ou plus froids que ceux qui se sont produits pendant les optima du Crétacé.

Périodes glaciaires du Protérozoïque supérieur Modifier

L'ère Néoprotérozoïque (il y a 1 000 à 541 millions d'années), fournit des preuves d'au moins deux et peut-être plus de glaciations majeures. La plus récente de ces périodes glaciaires, englobant les maxima glaciaires marinoens et varangiens (il y a environ 560 à 650 millions d'années), a été proposée comme un événement terrestre boule de neige avec une glace de mer continue atteignant presque l'équateur. Ceci est significativement plus sévère que l'ère glaciaire pendant le Phanérozoïque. Parce que cette période glaciaire ne s'est terminée que légèrement avant la diversification rapide de la vie lors de l'explosion cambrienne, il a été suggéré que cette période glaciaire (ou du moins sa fin) a créé des conditions favorables à l'évolution. Les premiers maxima glaciaires du Sturtien (

730 millions d'années) peut également avoir été un événement terrestre boule de neige, bien que cela ne soit pas prouvé.

Les changements qui conduisent au déclenchement d'événements boule de neige sur Terre ne sont pas bien connus, mais il a été avancé qu'ils ont nécessairement conduit à leur propre fin. La banquise étendue empêche le dépôt de carbonates frais dans les sédiments océaniques. Étant donné que ces carbonates font partie du processus naturel de recyclage du dioxyde de carbone, court-circuiter ce processus permet au dioxyde de carbone de s'accumuler dans l'atmosphère. Cela augmente l'effet de serre et conduit à terme à des températures plus élevées et au retrait de la banquise. [8]

Vue d'ensemble Modifier

La combinaison directe de ces enregistrements de température géologique interprétés n'est pas nécessairement valide, pas plus que leur combinaison avec d'autres enregistrements de température plus récents, qui peuvent utiliser des définitions différentes. Néanmoins, une perspective d'ensemble est utile même lorsqu'elle est imprécise. Dans cette vue, le temps est tracé en arrière à partir du présent, pris comme 2015 CE. il est à l'échelle linéaire en cinq segments séparés, s'étendant d'environ un ordre de grandeur à chaque cassure verticale. Les températures dans le panneau de gauche sont très approximatives, et il vaut mieux les considérer comme une indication qualitative uniquement. [9] De plus amples informations sont données sur la page de description du graphique.

Autres changements de température dans le passé de la Terre Modifier

Avant le Néoprotérozoïque, les preuves de changements de température et de glaciation sont généralement trop dispersées et sporadiques pour tirer des conclusions définitives, bien qu'il semble probable que les fluctuations de température aient également été importantes au cours de cette période. [ citation requise ]

Les reconstructions de température basées sur les isotopes de l'oxygène et du silicium à partir d'échantillons de roche ont prédit des températures de la mer précambrienne beaucoup plus chaudes. [10] [11] Ces prédictions suggèrent des températures océaniques de 55 à 85 °C au cours de la période de 2 000 à 3 500 millions d'années, suivies d'un refroidissement à des températures plus douces comprises entre 10 et 40 °C il y a 1 000 millions d'années. Des protéines reconstruites à partir d'organismes précambriens ont également fourni la preuve que le monde antique était beaucoup plus chaud qu'aujourd'hui. [12] [13]

Cependant, d'autres preuves suggèrent que la période d'il y a 2 000 à 3 000 millions d'années était généralement plus froide et plus glaciaire que les 500 derniers millions d'années. [ citation requise ] On pense que cela est le résultat d'un rayonnement solaire inférieur d'environ 20 % à celui d'aujourd'hui. La luminosité solaire était de 30 % plus faible lorsque la Terre s'est formée il y a 4,5 milliards d'années [14] et on s'attend à ce que sa luminosité augmente d'environ 10 % par milliard d'années dans le futur. [15]

Sur des échelles de temps très longues, l'évolution du soleil est également un facteur important dans la détermination du climat de la Terre. Selon les théories solaires standard, le soleil aura progressivement augmenté en luminosité dans le cadre naturel de son évolution après avoir commencé avec une intensité d'environ 70 % de sa valeur moderne. Le rayonnement solaire initialement faible, s'il était combiné aux valeurs modernes des gaz à effet de serre, n'aurait pas été suffisant pour permettre la formation d'océans liquides à la surface de la Terre. Cependant, des preuves d'eau liquide à la surface ont été démontrées il y a 4 400 millions d'années. Ceci est connu comme le paradoxe du jeune soleil faible et s'explique généralement en invoquant des concentrations de gaz à effet de serre beaucoup plus importantes au début de l'histoire de la Terre, bien que de telles propositions soient mal limitées par les preuves expérimentales existantes.


La Chine du milieu du 20e siècle est remarquablement différente par rapport à la nation d'aujourd'hui. Avant les années 1980, la Chine traversait une période de bouleversement social, de pauvreté et de dictature sous Mao Zedong.

Les années 1970

À partir de la fin des années 1970, la part de la Chine dans les exportations mondiales était inférieure à 1 %. Le pays avait peu de pôles commerciaux et peu d'industries. En 1979, par exemple, Shenzhen était une ville d'à peine 30 000 habitants.

En fait, la Chine (hors Taïwan* et Hong Kong) n'apparaissait même pas dans le top 10 des exportateurs mondiaux jusqu'en 1997, année où elle a atteint une part de 3,3 % des exportations mondiales.

AnnéePart des exportations mondialesRang
20004.0%#7
20057.3%#3
201010.3%#1
201513.7%#1
202014.7%#1

*Note de l'éditeur : les données ci-dessus proviennent de l'ONU, qui répertorie Taïwan comme une région distincte de la Chine pour des raisons politiques.

Les années 1980

Dans les années 1980, plusieurs villes et régions, comme le delta de la rivière des Perles, ont été désignées zones économiques spéciales. Ces ZES bénéficiaient d'incitations fiscales qui servaient à attirer les investissements étrangers.

De plus, en 1989, la Stratégie de développement côtier a été mise en œuvre pour utiliser les régions stratégiques le long de la côte du pays comme catalyseurs du développement économique.

Les années 1990 et au-delà

Dans les années 1990, le monde a vu l'essor des chaînes de valeur mondiales et des lignes de production transnationales, la Chine offrant un centre de fabrication bon marché en raison des faibles coûts de main-d'œuvre.

Pour compléter les années 90, la Stratégie de développement de l'Ouest a été mise en œuvre en 1999, surnommée le programme « Open Up the West ». Ce programme visait à renforcer les infrastructures et l'éducation pour retenir les talents dans l'économie chinoise, dans le but d'attirer de nouveaux investissements étrangers.

Enfin, la Chine a officiellement rejoint l'Organisation mondiale du commerce en 2001, ce qui a permis au pays de progresser à toute vitesse.


Toute l'histoire du monde - vraiment, tout - distillée dans un seul tableau magnifique

Cette « Histomap », créée par John B. Sparks, a été imprimée pour la première fois par Rand McNally en 1931. (La collection de cartes David Rumsey héberge une version entièrement zoomable ici.) (Mettre à jour: Cliquez sur l'image ci-dessous pour arriver à une version plus grande.)

Ce tableau géant et ambitieux correspondait parfaitement à une tendance dans l'édition de livres de non-fiction des années 1920 et 1930 : le « plan », dans lequel de grands sujets (l'histoire du monde ! chaque école de philosophie ! toute la physique moderne !) une forme compréhensible pour le profane le moins instruit.

L'Histomap de 5 pieds de long a été vendue pour 1 $ et pliée dans une couverture verte, qui présentait les approbations d'historiens et de critiques. Le graphique était présenté comme "clair, vif et dépourvu d'élaboration", tout en étant capable de "vous captiver" en présentant :

Le graphique met l'accent sur la domination, en utilisant la couleur pour montrer comment le pouvoir de divers « peuples » (une compréhension quasi raciale de la nature des groupes humains, assez populaire à l'époque) a évolué au cours de l'histoire.

On ne sait pas ce que la largeur des ruisseaux colorés est censée indiquer. En d'autres termes, si l'axe Y du graphique représente clairement le temps, que représente l'axe X (marqué comme « pouvoir relatif des États, des nations et des empires contemporains ») ? Quelle est la signification de « pouvoir » pour le cartographe ? Et Sparks considérait-il l'histoire comme un jeu à somme nulle, dans lequel les peuples et les nations se disputeraient des parts de ressources finies ? Compte tenu du calendrier de son entreprise – il a fait ce tableau entre deux guerres mondiales et au début d'une grande dépression – cela aurait bien pu être sa pensée.

Sparks a suivi le succès de cette Histomap en publiant au moins deux autres : l'Histomap de la religion (que je n'ai pas pu trouver en ligne) et l'Histomap de l'évolution.

Mise à jour, 29 avril 2015 : Ce message a été mis à jour pour plus de clarté.


Nabuchodonosor de Chaldée

Nabuchodonosor était le roi populaire de Babylone qui a régné sur le trône à l'époque de l'exil de Judée. Il est connu des occidentaux sous le nom de Nabuchodonosor et Nabuchodonosor était la façon dont son nom était prononcé dans les temps anciens. Le chaldaïque était un dialecte de l'araméen, et c'était la langue officielle du Moyen-Orient et de la région mésopotamienne une fois que les Babyloniens ont pris le pouvoir sur les Assyriens. Le nom officiel de Nabuchodonosor a été prononcé et écrit dans cette langue ancienne. Son nom signifie “Nabu défend mon fils” ou ” un favori de Nabu”. La divinité Nabu était le fils du dieu en chef babylonien Marduk et Nabuchodonosor a été nommé d'après cette divinité de son père, le roi Nebopolasser, qui se considérait comme étant favorisé par Marduk.

Ces articles sont rédigés par les éditeurs de L'incroyable chronologie de la Bible
Voir rapidement 6000 ans de Bible et d'histoire du monde ensemble

Format circulaire unique – voir plus dans moins d'espace.
Apprendre des faits que vous ne pouvez pas apprendre simplement en lisant la Bible
Conception attrayante idéal pour votre maison, bureau, église …

Nabuchodonosor monta sur le trône de Babylone en 605 av. lorsque son père est décédé de causes naturelles. C'est à ce moment-là qu'il apparaît sur le Tableau chronologique biblique. Avant de devenir roi, il était coregent avec Nabopolassar, et il combattait de nombreuses batailles pour étendre l'empire babylonien. Le père de Nabuchodonosor a vaincu les Assyriens et à partir de cet événement, les Babyloniens ont commencé à dominer diverses cultures dans tout le Moyen-Orient et la région mésopotamienne.

La Bible déclare qu'avant que Nebucadnetsar ne commence sa conquête, le Seigneur lui a communiqué qu'il était censé dominer le pays de Juda. Dieu s'était révélé à Nabuchodonosor, et cela s'est probablement produit à travers les rêves qu'il a eus et à travers la réputation du peuple hébreu. Le père de Nabuchodonosor s'est fait un devoir de rechercher des documents anciens afin de pouvoir adorer les divinités païennes du passé. Cela aussi a probablement aidé à inspirer Nebucadnetsar à conquérir Juda puisque les Assyriens avaient des révélations de Dieu qu'ils avaient reçu cette tâche pour les Israélites qu'ils avaient vaincus. Il faut aussi garder à l'esprit que beaucoup d'Israélites vivaient en Assyrie après que les Babyloniens l'ont prise, et qu'eux aussi ont révélé Dieu aux dirigeants babyloniens.

Nebucadnetsar était devenu très puissant et avait réussi ses conquêtes, et la défaite de Juda était l'une de ses victoires les plus importantes. Quelques années après avoir conquis Juda, il avait un groupe particulier de jeunes garçons hébreux à éduquer au sein de sa cour. Daniel, Shadrac, Meshach et Abednego étaient les jeunes hommes qui lui révéleraient vraiment Dieu par leur présence.

Nebucadnetsar était enclin à avoir des rêves étranges qui le troublaient profondément, et il essayait généralement de faire interpréter ces rêves par les sages chaldéens. Les sages chaldéens ne pouvaient pas interpréter ses rêves, mais avec l'aide de Dieu, Daniel a pu parler de ses rêves à Nabuchodonosor.

Le roi Nabuchodonosor est devenu fou pendant une période de sept ans pendant son règne. Nabuchodonosor croyait honnêtement qu'il avait réussi à avoir autant de succès pendant son règne et ne reconnaîtrait pas que Dieu était derrière ses réalisations. Alors Dieu révéla à Nebucadnetsar qu'il deviendrait fou et crut qu'il était un animal sauvage. Daniel avait dit au roi babylonien que cela arriverait et s'est finalement réalisé. Une fois cette période terminée, Dieu permit à Nabuchodonosor de retrouver la raison. Il fut alors assez humble pour reconnaître que le Seigneur des Hébreux était le seul vrai Dieu vivant.


Quelques différences dans la vie entre les mondes antique et moderne

À une époque sans téléphones portables, ordinateurs, téléphones, automobiles, réfrigérateurs et tous les bips, bourdonnements et bruits de la vie moderne, le silence était courant. À une époque où la population mondiale était inférieure à 50 millions d'habitants, la solitude était courante. À une époque où les populations vivaient ou mouraient selon la taille de leur récolte annuelle locale, l'austérité était la norme. Cet article n'en mentionnera que quelques-uns.

De par sa conception, l'homme a toujours reçu des informations du monde extérieur à lui-même à travers ses sens. Cependant, dans les temps anciens, les sens de l'homme étaient limités dans ce qu'ils pouvaient expérimenter par l'environnement local. Aujourd'hui, ces limitations sont beaucoup moins.

Ancient – Sans photographies et avec des dessins et des peintures rares, l'apport visuel de l'homme était limité aux vues de son environnement immédiat. Peu de gens avaient vu de la neige, des jungles, des montagnes, des forêts et des océans, car ils voyageaient rarement à plus de quelques dizaines de kilomètres de chez eux et ces caractéristiques sont rarement co-localisées. Les voyageurs pouvaient décrire les caractéristiques à leurs amis à la maison, mais l'expérience directe de sites variés était rare. Avec peu de documents écrits et peu d'alphabétisation, la lecture et l'analyse de documents étaient inhabituelles.

Les habitants de Canaan avaient un avantage sur de nombreux autres peuples anciens dans leurs expériences visuelles pour deux raisons. Premièrement, Canaan a de la neige et des montagnes (Mt. Hermon et environs), des forêts (Liban, Galilée, bassin du Jourdain), des déserts (au sud autour de Beersheba, Néguev) et la mer Méditerranée. Au fur et à mesure que les nations vont, Canaan est petite (comparable en masse terrestre à la Slovénie moderne ou au Salvador), et les habitants de la terre n'avaient que quelques semaines de voyage depuis les déserts des montagnes du nord (Beersheba au mont Hermon est à un peu plus de 200 miles par d'anciennes routes). La distance entre le Jourdain à l'est et la mer Méditerranée à l'ouest n'est que de 60 milles. Deuxièmement, Canaan était un carrefour commercial entre la Mésopotamie, l'Arabie, l'Afrique, l'Asie et l'Europe. Les gens pouvaient voir des commerçants d'Inde apporter des paons et des éléphants, ceux du Yémen apporter de l'or et des épices, et ceux d'Europe échanger des fourrures. L'Assyrie et l'Égypte étaient de puissants empires par rapport au chétif Israël, mais alors que les Assyriens moyens n'ont peut-être jamais vu un océan et que les Égyptiens moyens n'ont peut-être jamais vu de neige ou de montagnes, les Israélites ordinaires auraient facilement pu faire l'expérience des deux. Peu d'endroits au monde peuvent se vanter d'une telle diversité dans un si petit espace.

La technologie moderne – permet à presque tout le monde d'avoir presque n'importe quel type d'entrée visuelle, quel que soit son environnement. Avec des millions de documents sur tous les sujets imaginables disponibles pour la plupart des gens en un instant, les gens peuvent y consacrer une grande partie de leur temps.

Ancien - Les sons de la nature, la voix humaine et les bruits de quelques choses artificielles telles que le craquement et le gémissement du char à bœufs et le choc des épées constituaient les sons disponibles pour être entendus. Le niveau de bruit global, sauf à proximité d'endroits intrinsèquement bruyants tels que les cascades, était faible. La conversation se produit à environ 60 décibels (db) et le son d'une grande cascade telle que Niagara peut faire basculer 100 décibels. Un cri humain, comme ce que les gens auraient pu entendre pendant la guerre, atteint environ 90 db. Nos ancêtres auraient rarement entendu quelque chose de plus fort.

Moderne – La seule limite des sons auxquels on peut être exposé est la capacité de l'oreille humaine. On peut écouter des sons de la mer profonde ou de la haute atmosphère, des sons jamais ressentis en personne par personne.

Le niveau de bruit global est relativement élevé dans les villes, avec un trafic oscillant autour de 80 db et un décollage de jet atteignant 140 db. Étant donné que plus de 50 % de l'humanité vit dans les villes, la plupart des gens ressentent plus de sons que leurs ancêtres.

Ancient – Les odeurs accessibles à l'homme étaient celles du monde naturel qui les entourait immédiatement. Abraham, par exemple, n'a probablement jamais ressenti les odeurs de cannelle, de muscade ou de clou de girofle. En raison d'une augmentation du commerce, les apôtres peuvent avoir.

Les odeurs modernes sont plus limitées que les images ou les sons, car il est plus difficile de transmettre des produits chimiques sur Internet que des électrons. Néanmoins, les aliments, les fleurs et autres articles parfumés peuvent être transportés à travers le monde en quelques heures.

Ancien – Comme pour les odeurs, la nourriture ne pouvait pas voyager loin, donc les gens ne faisaient l'expérience que de ce qui était local. Parce que Canaan était un pont terrestre pour le commerce entre les continents, les Israélites auraient eu la chance de vivre beaucoup plus.

Moderne – Comme pour les odeurs, la seule limite aux goûts que l'on peut ressentir aujourd'hui sont les limites du corps humain.

Ancien – Les stimuli tactiles sont les mêmes partout dans le monde.

L'homme moderne était beaucoup moins protégé du chaud, du froid, du rugueux, du lisse et d'autres stimuli que nous ne le sommes aujourd'hui. Beaucoup d'entre nous passent nos journées dans des maisons, des bâtiments et des véhicules climatisés.

Il est important de noter que si les anciens avaient une plus petite variété de stimuli à observer, ils ont peut-être observé plus profondément que nous le faisons aujourd'hui.

Dans l'Antiquité, l'homme était gouverné par les réalités de la nature d'une manière que peu de personnes vivant aujourd'hui peuvent même imaginer. Les cadrans solaires, les horloges à eau et d'autres appareils étaient utilisés pour indiquer l'heure dans le monde antique, mais les horloges mécaniques n'ont été inventées qu'au début de la Renaissance. Les rythmes des saisons dictaient les horaires.

Période de temps

La lumière artificielle ancienne, généralement des bougies ou des lampes allumées à l'huile d'olive, était chère. La plupart des gens avaient peu. Quand le soleil s'est couché, ils sont allés se coucher. Les combats de plus grande envergure que les actions de petites unités ne pouvaient pas avoir lieu la nuit parce que les commandants ne pouvaient pas contrôler les corps de troupes. La navigation terrestre dépendait des étoiles et des points de repère car les routes, jusqu'aux fameuses routes assyriennes, avec leurs points de passage réguliers, étaient généralement étroites et pouvaient facilement être manquées.

Les roturiers et les esclaves effectuaient généralement un dur travail physique dans l'agriculture, la chasse, la cueillette ou la construction, et étaient épuisés le soir venu. David a passé des heures seul à la campagne avec ses moutons et Lincoln a passé des heures seul dans la forêt à fendre du bois.

Moderne – Aujourd'hui, la lumière artificielle est bon marché et le travail est moins souvent un travail physique pénible. Au lieu d'être éveillés 12 à 14 heures par jour comme l'étaient les anciens, nous sommes éveillés 16 à 18 heures par jour, la plupart remplis d'activité et de sensations.

Ancien – Les phases de la lune et le mouvement des étoiles étaient importants pour les observances religieuses et pour la navigation à longue distance, en particulier nautique.

La navigation moderne s'effectue à l'aide d'horloges, de cartes, de cartes et d'aides à la navigation radio et satellite. La navigation céleste est un art en voie de disparition.

Ancien – En tant que peuple essentiellement agricole, les saisons dictaient les activités de l'homme. Les guerres ne pouvaient pas se produire pendant la récolte tant qu'il n'y avait pas eu assez de gens pour faire les deux en même temps.

Moderne – Peu de pays développés sont à une mauvaise récolte de la famine, de sorte que les saisons ont beaucoup moins d'impact sur la vie des gens.

La plus grande force disponible pour l'homme dans le monde antique était la force de traction d'un bœuf ou d'un cheval et la force de poussée du vent ou de l'eau. Ainsi, la capacité de l'homme à se soulever et à se déplacer était limitée (bien que, comme l'ont démontré les constructeurs des pyramides, impressionnante).

L'homme peut marcher environ trois à quatre milles à l'heure sur un terrain modéré, et les caravanes de chameaux et d'ânes allaient en moyenne à peu près à la même vitesse. Le trajet d'une journée type était de 25 à 30 miles bien qu'il soit possible d'aller plus vite si les routes étaient bonnes. Les routes étaient en terre jusqu'à l'époque romaine et les ennuis causés par les bandits de grand chemin étaient courants. Les chameaux devaient passer jusqu'à deux mois entre de longs trajets pour récupérer. Les itinéraires des caravanes suivaient des sentiers ou des routes établis entre les points d'eau. Il fallait apporter du fourrage, avec environ 30 chargements de fourrage pour 100 chargements de marchandises. Chaque chameau porterait des charges allant jusqu'à 300 livres. Les cargaisons typiques étaient la laine, le coton, le thé, les épices, les pierres précieuses et les produits manufacturés. Une caravane peut comprendre 150 chameaux, environ huit files de 18 chameaux par file, pour un total de 22,5 tonnes (45 000 lb).

Le transport par eau se faisait à l'aide de bateaux à rames ou à voile. Selon les vents et le courant, les trirèmes (anciens navires grecs avec des rangées et des voiles) parcouraient généralement six à sept milles à l'heure et parcouraient jusqu'à 60 milles par jour. La plupart des navires restaient près du rivage et mouillaient la nuit pour éviter de s'échouer à moins qu'ils ne se trouvent dans des mers très familières. En 240 avant JC, les Grecs utilisaient des cargos capables de transporter chacun 500 tonnes (1 000 000 lb). Il n'est pas étonnant que le commerce maritime soit beaucoup moins cher que le commerce terrestre.

En revanche, les camions modernes peuvent parcourir 400 milles en une journée tout en transportant 24 tonnes (48 000 lb). Les ultra grands porte-conteneurs modernes (ULCV) peuvent transporter jusqu'à 15 000 unités équivalentes à vingt pieds (EVP). Chaque EVP représente environ 24 tonnes (48 000 lb). Ainsi, un ULCV moderne peut transporter environ 360 000 de charge.

La santé était l'une des plus grandes différences entre les temps anciens et modernes. Jusqu'en Angleterre au 18 e siècle, 25 femmes mouraient pour 1 000 bébés nés. Selon des estimations utilisant des données de l'Empire romain, environ 300 nouveau-nés sur 1000 sont décédés avant d'avoir terminé leur première année. L'avortement et l'infanticide, pratiques courantes, élèvent artificiellement ce nombre, mais les sociétés modernes non industrielles ont parfois des taux de mortalité infantile allant jusqu'à 200/1000. L'espérance de vie moyenne était de 25 ans, mais les personnes qui ont atteint l'âge adulte ont probablement atteint la soixantaine ou la soixantaine.

En revanche, l'espérance de vie moderne à la naissance est de 75 à 80 ans dans le monde occidental et la mortalité infantile est d'environ trois à cinq décès pour 1 000 naissances. La mortalité maternelle est d'environ 10 décès pour 100 000 naissances vivantes.

Des bibliothèques ont été écrites sur ce sujet, mais les étudiants en histoire et en documents historiques tels que la Bible doivent être conscients de ces faits importants. Une meilleure compréhension de la vie de nos ancêtres nous aidera à mieux comprendre leurs pensées, leurs actions et leur vie. Cela nous aidera également à mieux identifier les leçons de l'histoire et à les appliquer à notre monde d'aujourd'hui.


Forum politique mondial

Empire égyptien (3100 avant JC à 30 avant JC)
Empire du Nord Chico (3000-1800 av. J.-C.)
Vallée de l'Indus : Empires : Harappa et Mohenjo-Darro (2550-1550 av. J.-C.)
Empire akkadien (2500-2000 av. J.-C.)
Empire babylonien (1792-1595 av. J.-C.)
Anciens empires chinois : Shang (1751-1111 av. J.-C.), Chou (1000-800 av. J.-C.), etc.
Empire hittite (1500-1200 avant JC)
Empire assyrien (1244-612 av. J.-C.)
Empires perses (550 avant JC à 637 après JC) y compris Empire achéménide (550-330 avant JC), Empire sassanide (224 avant JC-651 après JC)
Empire carthaginois (vers 475-146 av. J.-C.)
Empire athénien (461-440 avant JC, 362-355 avant JC)
Empire macédonien (359-323 av. J.-C.)
Empire romain (264 avant JC à 476 après JC)
Empire parthe (247 avant JC-224 après JC)

Période pré-moderne (jusqu'à 1500)

Empires africains : Empire éthiopien (vers 50-1974), Empire du Mali (vers 1210-1490), Empire Songhaï (1468-1590), Empire peul (vers 1800-1903)
Empires mésoaméricains esp. Empire Maya (environ 300-900) Empire Teotihuacan (environ 500-750), Empire Aztèque (1325-environ 1500)
Empire byzantin (330-1453)
Empires andins : Empire Huari (600-800) Empire Inca (1438-1525)
Empires pré-modernes chinois : y compris la dynastie T'ang (618-906), la dynastie Sung (906-1278)
Empires islamiques en particulier. Omeyyide/Abbasside (661-1258), Almohade (1140-1250), Almoravide (1050-1140)
Empire carolingien (vers 700-810)
Empire bulgare (802-827, 1197-1241)
Empires d'Asie du Sud-Est : Empire khmer (877-1431), Empire birman (1057-1287)
Empire de Novogorod (882-1054)
Empire allemand médiéval (962-1250)
Empire danois (1014-1035)
Empires indiens, y compris l'empire Chola (XIe siècle), l'empire de Mahmud de Ghazni (998-1039 après JC), l'empire moghol (1526-1805)
Empire mongol (1206-1405)
Empire mamelouk (1250-1517)
Saint Empire romain germanique (1254-1835)
Empire des Habsbourg (1452-1806)
Empire ottoman (1453-1923)

Période Moderne (après 1500)

Empire portugais (ca. 1450-1975)
Empire espagnol (1492-1898)
Empire russe/URSS (1552-1991)
Empire suédois (1560-1660)
Empire hollandais (1660-1962)
Empire britannique (1607-ca. 1980)
Empire français (ca. 1611-ca. 1980)
Empire chinois moderne : esp. Dynastie Ch'ing (1644-1911)
Empire autrichien/austro-hongrois (ca. 1700-1918) [voir aussi Empire des Habsbourg]
Empire américain (1776-présent)
Empire brésilien (1822-1889)
Empire allemand (1871-1918, 1939-1945)
Empire japonais (1871-1945)
Empire italien (1889-1942)


Monde 500 avant notre ère

Certains des plus grands penseurs de toute l'histoire du monde vivent à cette époque. Leurs enseignements auront un impact durable sur l'histoire de l'humanité, jusqu'à nos jours.

Abonnez-vous pour plus de contenu et supprimez les publicités

Civilisations

Abonnez-vous pour plus de contenu et supprimez les publicités

L'histoire du monde en 500 avant notre ère - le monde classique prend forme

Grands penseurs

À cette époque, de nombreuses civilisations classiques du monde antique entrent dans leur période de grandeur : les civilisations grecque, chinoise, indienne et israélite connaissent toutes un élan de créativité, chacune produisant des penseurs qui façonneront profondément le cours futur de l'histoire du monde. Le Bouddha en Inde, Confucius en Chine, les philosophes grecs de l'école ionienne et les prophètes juifs de l'ancien Israël – tous établissent des modes de pensée dont l'influence est encore avec nous aujourd'hui.

Technologie et culture

Au cours des derniers siècles, la technologie de l'âge du fer s'est répandue partout dans l'hémisphère oriental. Il a maintenant atteint l'Asie du Sud-Est et se répand en Afrique. Partout où il arrive, il remplace les outils de l'âge de pierre utilisés par les agriculteurs depuis des millénaires. Cela permet à la productivité agricole d'augmenter, aux populations de s'étendre, aux villes et aux cités de se développer et à la civilisation de progresser. C'est l'un des grands tournants de l'histoire mondiale.

At the same time, the use of alphabetic scripts has been becoming widespread. The Aramaean script is now used throughout the Middle East. Its employment is fostered by the rise of huge imperial states in the region, and the transfers of population that this has involved.

Beyond the Middle East, the closely-related Sanskrit script has evolved amongst the Aryans in India. To the west, Phoenician traders have carried the alphabet to the Greeks, Italians (including of course the Romans) and other peoples of the Mediterranean.

Moyen-orient

In the Middle East, the past few centuries have seen the rise and fall of a succession of great empires – the Assyrian, the Neo-Babylonian and the Median. Now the Persian empire rules, the largest empire so far.

Europe and Asia

The Celts are now coming to dominate France and other parts of western Europe, populating it with their hill forts and warlike chieftainships.

In the steppes of central Asia, the nomadic horsemen have become a major threat to the settled civilizations of Eurasia. In the East, these “barbarians” have already had an impact on Chinese history by helping break up the unified Zhou kingdom into numerous different states and in the West, deep raids by the Cimmerians have caused much destruction.

North of the Black Sea, the Cimmerians have been replaced as the dominant people by the Scythians, whose tribes are fanning out over a huge area from eastern Europe to central Asia. In the Easter steppes it was the Quanrong – probably related to the later Xiongnu (Huns) – who seem to predominate.

Afrique

In Africa, Iron Age farming has taken root amongst the Bantu peoples of the West African rainforest. They have started expanding outwards from their homelands.

Civilization is penetrating inner Africa from the north via the kingdom of Nubia, becoming more “African” as it travels.

Les Amériques

In the Western Hemisphere, several centers of the Olmec civilization of Mexico have experienced a mysterious development, with the ritual burial of great sculptures accompanying the destruction of their communities. Nevertheless, by now the Olmec culture’s influence has spread over a large area of central America.

Far to the south, the Chavin civilization, the first of a long series of urban cultures in the Andean region of South America, has appeared.

Creusez plus profondément

Pour plus de détails sur les différentes civilisations, cliquez sur la chronologie appropriée ci-dessus.

Plus de liens « Dig Deeper » peuvent être trouvés dans les cartes régionales. Pour y accéder, cliquez sur les marqueurs dans la carte du monde.


Forgotten In Time: A Journey of Discovering The Ancient Solfeggio Frequencies

We have incarnated into this human experience as divine beings with a blueprint, a set of instructions. Scientists tell us, however, that a very small percentage (3%) of these instructions make up our physiology.

Carl Sagan writes that most of our genetic information (about 97%) is unused DNA. He refers to this as "genetic gibberish."

Is it possible that most of who we are still lies dormant as our human potential?

In the old paradigm of religion, "potential" remained a mystery to the human mind, therefore we coined a mystical term called "SPIRIT." The old paradigm and its premise stated that we began as biology in the womb of our mothers.

Telliard deChardin, however, tells us that we are not a human being trying to attain a spiritual experience, but, rather, we are spiritual beings having a human experience.

This shift in perception causes a tremendous difference in the way we perceive ourselves in this third/fourth time-space continuum.

We Are Energy Beings. The Divine AS Me

Being a student of "A Course In Miracles" in the late 80’s, I was faced with a dichotomy in the idea that we are not a body. I never understood this statement fully until I began to study Quantum Physics which tells us that everything is energy and matter is not as solid as we perceive it to be.

I believe what is being stated is that at the deepest level we are not separate, as a body, as a spirit, as a soul — we are just energy-beings. This is the level of consciousness being opened to us from which a new paradigm is emerging for the purpose of healing all separation.

The popular term, "The Divine, is in me"- makes "me" separate from the Divine.

May I suggest a shift in the saying to: "The Divine, AS me" to remove the separation.

The Body As An Energy Field

As we move from genetics and concepts like Soul, "Soul Mates" and "Soul work," we move beyond physical diagnosis, into a new field of quantum physics.

In this new field, where consciousness is seen as a unified field where everything is everything else, (T.O.E. Theory - The Theory of Everything) — there are no boundaries.

There is no "this" or "that" no you or me. C'est un pure field of awareness – consciousness.

I solved the dichotomy about "we are not our body" by changing my perception of genetics to energetics - realizing that we are not meant to ignore our physiology, but recognize the body as energy, vibrating at a very dense frequency.

The Human Cell. A Field of Potential

I was first introduced to DNA in 1988 when I was going through a transitional period, during which I felt that I had come to the end of everything that I believed.

A tape was given to me of a gentleman speaking in an accent, (which I thought at the time, was rather boring), and I didn’t understand what he was talking about. Then all of a sudden, as I was ready to turn it off, he said: "Quantum physics has found that there is no empty space in the human cell, but it is a teeming, electric-magnetic field of possibility or potential."

That’s all he said! But whatever frequency was contained in those words, RESONATED something inside the CORE of my BEING — and I had a KNOWING in me that the NOTHING I thought I was looking at was the EVERYTHING.

Much like in Zen, and the idea of becoming "as an empty bowl." Eastern Religions (including the Bible) refer to it as the VOID – The Nothing that is EVERYTHING – The Womb of Creation.

I knew that I was experiencing a re-birth!

The person on that tape was Dr. Deepak Chopra. I had never heard of Deepak Chopra in 1988, as he was just coming on the scene about that time. I credit him for a very important transition in my life, just from the statement he made on that tape.

Today, in retrospect, I would call my response to that statement a "cellular memory experience."

We know that intelligence is stored within the cells of the body, and when the right resonance comes and releases that information to become inherent information or inherent KNOWLEDGE – that comes from the true Self.

Is this why so many of us seem to jump from one stimuli to another looking for what will resonate in us?

A Frequency to Repair DNA?

The work being done today with energy at the cellular level really excites me, since I had been very interested in DNA before it became a part of the collective consciousness when CNN produced a special on the Genome Project in 2000.

In fact, I think it took me two years just to learn how to pronounce it (deoxyribonucleic acid did not roll off my tongue quickly). But, I was determined to understand this tremendously powerful energetic blueprint for life, as we know it, at the cellular level on this planet.

As I pursued my passion for the study of DNA, I attended a workshop by Dr. Robert Girard from California on DNA Activation. His work focused on using certain sounds and frequencies to activate DNA and I started offering DNA Activation workshops.

Through those workshops, an article was given to me that reported how biochemists are using the frequency 528 Hz to repair human DNA. The article stated that it was a "C." When I read that I thought, "All I would need to do is go to a piano or other instrument and play a "C" and then, in the DNA workshops we would be able to repair DNA."

How I found out about the Ancient Solfeggio Frequencies

Well, it wasn’t that simple, because I discovered that the regular "C" that we all know of in this culture (which is from the diatonic scale of do, re, mi, fa, so, la, ti, do) was not the 528 Hz frequency "C", as described in the article.

Instead, I discovered that a current 12-tone temperament "C" vibrates to a frequency of only 512 Hz (based on cycles of 8 or 523 Hz on a standard piano tuning), and that the "C" of 528 Hz used in DNA repair had been a part of a set of ancient frequencies called the Solfeggio.

Moreover, the difference in the frequencies existed because of different tuning methods that were utilized in ancient times, vs. those in general use today. Later, we will explore that difference between how we create music today vs. how we used to create it, and how that simple change has made all of the difference in the world.

I found these ancient frequencies to be part of a 6-tone sequence of electro-magnetic frequencies called the Original Solfeggio through the book "The Healing Codes of Biological Apocalypse" by Dr. Leonard Horowitz. These particular frequencies were rediscovered by Dr. Joseph Puleo, who received them in a wonderful experience that some would suggest was mystical.

These frequencies are not something new, but they are something very old.

My First Set of Solfeggio Tuning Forks

I shared the information about these frequencies with Aryiana, a musician friend who had a studio in her home. After reviewing the information, she decided that she would like to experiment with these frequencies in the form of meditation music.

She was also in touch with Jonathan Goldman (author of the book, "Healing Sounds") and he knew of these frequencies, and was using them in some of his music such as "The Lost Chord" CD. Aryiana requested that he have the tuning forks made for her to research the frequencies. I asked if she could also have a set made for me.

After I received the tuning forks and began talking about them around the country, I noticed that people were resonating with the information about these powerful frequencies. It felt as though something was going on in a much larger picture.

We were connecting energetically to this information, and yet I didn’t know what I was going to do with the tuning forks.

The Birth of SomaEnergetics

In 1999, Friends began to ask if I could use the tuning forks on them. From those experiences, along with information I had gathered, a series of techniques began to develop.

The main frequency that I knew the most about was 528 Hz (that the article indicated that biochemists were using for DNA repair). I also knew that the right side of the body is controlled by the left-brain, and the left side by the right-brain and DNA comes thru the Mother’s side and Father’s side through the chromosomes.

In the beginning I would sound the fork and listen as I moved the fork down each side of the body. I began to notice a tremendous imbalance in the sound between the two sides with most people.

The purpose of energy work, as many of you know, is to attain balance. For example, if everything is in balance, such as the ph level, the physical body can heal more naturally. It’s the same way in our energy bodies.

If we can find that energy balance, that equilibrium, where everything aligns or everything comes into synchronization into the rhythm of the dance of life – then healing becomes the natural state. It’s nothing supernatural, or miraculous.

Spiritual texts have referred to this idea when they describe, "going home to heaven." Heaven, to me, is the complete synchronization with higher frequencies and vibrations of creation being totally entrained. In other words, being in a state of at-one-ment.

When I would continue the technique, the sound would begin to even out between the male and female sides of the body, and the client would indicate they were "feeling" a shift. As that would occur, I was totally amazed, and asked myself, "What is happening here?"

Through these special frequencies could I get in touch with our inner male and female energies and determine if they were in balance or was one ancestry dominant? Could we then use vibration and sound to bring balance and create a shift for our clients?

Although I’ve been a speaker of spiritual things for over 40 years, I can’t tell you that I’ve been the most intuitive person in the world. All of a sudden I started having certain feelings about what to do with the forks.

I found that at some point in working with the client, I stopped "doing" the tuning forks (being the initiator of the technique), and they started "doing me" – seeming to direct the movement of the forks! After hundreds of tunings and positive testimonies, I have learned to trust the Ancient Solfeggio frequencies in the form of Tuning Forks as a legitimate modality.

Hence, the birth of SomaEnergetics. Soma means "body" in the Greek. SomaEnergeticscombines the wholistic idea of the body as an energy fieldavec vibrational sound techniquesdesigned to bridge the gap to 5th dimensional energiesby harnessing the power of the Solfeggio frequencies.

Energy and Relationship

Everything is relationship. I remember Dr. Fred Wolf, who is a physicist stating on a tape "Everything is consciousness."

He further noted, "When you are observing an object, on some level the object is observing you." As I listened to that statement, I thought it was strange. I then realized that because something doesn’t have a human consciousness, as I do, that doesn’t mean it doesn’t have it’s own consciousness. Apparently, observing something changes it on some level – that the observer, and the observed are one.

I consider the Solfeggio tuning forks a conscious "entity." They are energy, they’re vibration, they’re frequency – the client is vibration, frequency and energy – I am vibration, frequency and energy. All of that coming together begins to produce a synergetic experience that takes place on many levels.

The energy bodies that we focus on using the Solfeggio Frequencies are the physical, the etheric, the mental/emotional, and the astral.

Sound, Vibration and Form

For more than 200 years, researchers have been validating the connections of Sound and Vibrations on physical form.

The first to make that connection was German scientist Ernst Chladni, who, in 1787, detailed his research in his book "Discoveries Concerning the Theory of Music."

In that pioneering work, he explained ways to make sound waves generate visible structures. He detailed how a violin bow, drawn at a right angle across a flat plate covered with sand, produces patterns and shapes.

Aujourd'hui, those patterns and shapes are called Chladni figures. (Coincidentally, Chladni died in 1829, the same year as Beethoven. Mozart, a Free Mason, heavily influenced Beethoven about the mathematics of music, and likely influenced Chladni as well). 1

In 1815, Mathematician Nathaniel Bowditch followed up on Chaldi’s discoveries. He concluded that the conditions for these designs to arise were because the frequencies, or oscillations per second, were in whole number ratios to each other—such as 1:1, 1:2, 1:3 and so on. 2

Cymatics: The Forms of Sound

The study of wave phenomena, the ability of sound to organize and repattern matter, is called Cymatics. According to John Beaulieu, in Music and Sound in the Healing Arts , "Form is the more elusive component of sound. Sound-forms can be seen by subjecting mediums such as sand, water, or clay to a continuous sound vibration."

The following pictures taken by Dr. Hans Jenny are sound-forms. They were obtained by placing various mediums on a steel plate with a crystal sound oscillator attached to the bottom. The Oscillator creates a pulse, which vibrates the steel plate. The forms on the plate are examples of sound organizing matter."

Jenny also "noticed that when the vowels of ancient languages like Hebrew and Sanskrit were pronounced, the sand took the shape of the written symbols for those vowels."

"Space is not empty. It is full, a plenum as opposed to a vacuum, and is the ground for the existence of everything, including ourselves. The universe is not separate from this cosmic sea of energy." David Bohm

Jenny concluded there were examples of cymatic elements everywhere—"vibrations, oscillations, pulses, wave motions, pendulum motions, rhythmic courses of events, serial sequences, and their effects and actions"—and they effected everything including biological evolution.

The evidence convincingly demonstrated that all natural phenomena were ultimately dependent on, if not entirely determined by the frequencies of vibration. He argued that physical healing could be aided or hindered by tones. Different frequencies influenced genes, cells, and various structures in the body, he claimed.

Vibration of Music of the Spheres: "Every cell pulsates, reflects and interacts with acoustic oscillations of the medium. Even the earth and sun vibrate in unison based on a main rhythm of 160 minutes. Each musical note is therefore united to non-audible notes of higher octaves, and each symphony to other symphonies that we do not hear, and although they make our cells oscillate and possibly resonate. Even DNA has it’s own melody. The musical nature of nuclear matter from atoms to galaxies is now recognized by official science."

In " Molecules of Emotion," by Candace Pert, Ph.D., she writes, "… basically, receptors function as scanners (sensing molecules, on a cellular level). They cluster in cellular membranes, waiting for the right ligand (much smaller molecules than receptors), to come dancing along (diffusing) through the fluid surrounding each cell, and mount them – binding with them and (tickling ) them to turn them on and get them motivated to vibrate a message into the cell. Binding of the ligand to the receptor is likened to two voices, striking the same note and producing a vibration that rings a doorbell to open the doorway to the cell."

Poet Cathie Guzetta summarized this science best when she wrote:

"The forms of snowflakes and faces of flowers may take on their shape because they are responding to some sound in nature. Likewise, it is possible that crystals, plants, and human beings may be, in some way, music that has taken on visible form."

How Did The Solfeggio Frequencies Get Lost?

I discovered that these powerful frequencies had been given to the church many years ago for a very spiritual purpose. This was back when the church was a wonderful place for the people in the villages to gather together.

The church served as a social, political, and spiritual place. People came to Mass, which at that time, was done in Latin (until Vatican II came along). When people sing in Latin or musical tones, it is very powerful, because it gets through all of the limited thought forms, and into deeper levels of the subconscious – accessing insights beyond belief systems.

As described above by Dr. Candace Pert, PhD, energy and vibration go all the way to the molecular level. She states that we have 70 different receptors on the molecules and when vibration and frequency reaches that far they begin to vibrate. Moreover, she observed, "as they begin to vibrate they sort of touch each other, and tickle each other, and they play and mount each other."

It’s this whole energetic Danse ritual, at the cellular level, that opens the chromosomes and exposes the DNA to the frequencies. When we do toning, drumming, chanting, or tuning forks – it can be a way to direct energy for transformational purposes.

Sound Intention: Positive of Negative?

Vibration and sound can be used, like most things, either with positive intention or negative intention. Used negatively, it’s nothing more than control and manipulation. Most of the world has been built upon control and manipulation by the way we communicate thru language.

A lot of different texts, such as the Bible, talk about the importance of making Sound—whether it’s chants, drumming, or speaking in tongues (such as the charismatic fundamentalists do), they are just different ways that people are accessing deeper levels of themselves. I suggest to you that the Solfeggio Tuning Forks are an even purer way of doing that with positive intention.

When Dr. Joseph Puleo was researching the tones, he was directed to a Monsignor at a university in Spokane WA, who was head of the medieval department. Following a 20 minute conversation, the clergyman asked what he could assist Dr. Puleo with:

"Can you decipher Mediaeval Latin?’

‘And you know the musical scale and everything?’

‘Well then, could you tell me what ‘UT - queant laxis’ means?’

After a brief pause, the Monsignor quipped, ‘It’s none of your business’

Additionally, as Dr. Puleo researched the tones further, he came across a book on Gregorian chants by Professor Emeritus Willi Apel who "argued that the chants being used today were totally incorrect, and undermined the spirit of the Catholic faith." 1

De plus, Professor Apel reported that "one-hundred fifty-two chants were apparently missing. The Catholic Church presumably "lost" these original chants. The chants were based on the ancient original scale of six musical notes called the Solfeggio." 1

Trust me, nothing is lost, it’s just neatly put away however, they cannot hide from the masses what is energetically placed within the Soul.

Altered Frequencies Weakened Spiritual Impact of Hymns

According to Professor Willi Apel,1 "The origin of what is now called Solfeggio. arose from a Medieval Hymn to John the Baptist which has this peculiarity that the first six lines of the music commenced respectively on the first six successive notes of the scale, and thus the first syllable of each line was sung to a note one degree higher that the first syllable of the line that preceded it.

By degrees these syllables became associated and identified with their respective notes and as each syllable ended in a vowel, they were found to be peculiarly adapted for vocal use. Hence "Ut" was artificially replaced by "Do." Guido of Arezzo was the first to adopt them in the 11th century, and Le Marie, a French musician of the 17th century added "Si" for the seventh note of the scale, in order to complete the series."

Further research states that, "Pope Johannes later became a saint - Saint Iohannes - and then the scale was changed. The seventh note "Si" was added from his name. "Si" later became "Ti."

These changes significantly altered the frequencies sung by the masses. The alterations also weakened the spiritual impact of the Church’s hymns. Because the music held mathematical resonance, frequencies capable of spiritually inspiring mankind to be more "Godlike," the changes affected alterations in conceptual thought as well, further distancing humanity from God."

In other words, whenever you sing a Psalm, it is music to the ears. But it was originally intended to be music for the soul as well or the "secret ear."

Thus by changing the notes, high matrices of thought and to a great extent well being, was squelched. Now it is time to recover these missing notes." 1

The Hidden Meanings of the Solfeggio

I’d heard of do, re, me, fa, so, la, ti, do. I particularly responded to it whenever I hear that song by Julie Andrews from "The Sound of Music." I literally have a "brain cell firing" as it is engraved into my brain, and I see her coming over the mountain in the movie. I didn’t realize this was actually a second, modified scale. The original Solfeggio scale was actually: UT, RE, MI, FA, SO, LA.

Looking at the definitions of each of the original syllables, using hidden entries from Webster’s Dictionary and the Original Greek Apocrypha, I have determined that these original frequencies can be used for: Turning grief to joy, helping the person connect with their Source to bring forth miracles, DNA repair, connecting with spiritual family, solving situations & expressing yourself and finally, becoming more intuitive.2

Through music these tones can assist all the channels in staying open and keep the life force (the Chi) literally flowing thru the Chakra System quite freely. Is this is what the six electro-magnetic frequencies were to accomplish that were put into "lost" hymns and Gregorian chants?

Using the Solfeggio to Restore Spiritual Wholeness

I think we are living in a tremendously wonderful time, and rather than seeing the glass as "half empty," I see it as "half full." Rather than accepting "CNN’s perspective" of the world view, it’s about finding perspective thru the vision of your own heart. It is about change and transformation of mankind to the next level of evolution.

We, as Spiritual Light Workers, have made ourselves accessible at this time, by Divine Appointment, to be here to help those in humanity who choose (it’s all based upon irrevocable choice) to stay, or to go. Those who have chosen to stay will come into our lives, and we have already agreed to assist them.

It’s all about assisting other people. It’s not to be their "Healer," but to assist them in knowing who they are and connecting with their true Source.

It is about providing an atmosphere of non-judgement, a Sacred Space, for the purpose of healing themselves. We should be continuously teaching while assisting people.

The old paradigm teaches us to keep the information among the professionals. The new paradigm is to share the information, and empower the client. Everyone you work with—whether it’s Reiki, Massage, Tuning Forks or other modalities you are using, you should feel that you’ve empowered that person, so they can extend this information to someone else.

Healing has become about our evolution by reconnecting our additional strands of DNA. Healing is also about assisting the person in restoring themselves to a state of "Spiritual Wholeness."

3, 6, and 9: Keys to the Universe

As we look at the six original Solfeggio frequencies, using the Pythagorean method, we find the base or root vibrational numbers are 3,6, & 9. Nikola Tesla tells us, and I quote: "If you only knew the magnificence of the 3, 6 and 9, then you would have a key to the universe."

John Keely, an expert in electromagnetic technologies, wrote that the vibrations of "thirds, sixths, and ninths, were extraordinarily powerful." In fact, he proved the "vibratory antagonistic thirds was thousands of times more forceful in separating hydrogen from oxygen in water than heat."

In his "Formula of Aqueous Disintegration" he wrote that, "molecular dissociation or disintegration of both simple and compound elements, whether gaseous or solid, a stream of vibratory antagonistic thirds, sixths, or ninths, on their chord mass will compel progressive subdivisions. In the disintegration of water the instrument is set on thirds, sixths, and ninths, to get the best effects."

In the book of Genesis it states that there are six days of creation. Yet many talk about the creation week – or seven days, and the Christian Bible views the number seven as the number of completeness. Why Seven? It is due to the influence of the Near Eastern culture at the time in which Jesus lived, when it was believed that there were only seven planets.

When wrestling with adding a 7th number, I was mystically drawn to an article in Discover Magazine. In his newest book, Just Six Numbers,Rees argues that six numbers underlie the fundamental physical properties of the universe, and that each is the precise value needed to permit life to flourish. In laying out this premise, he joins a long, intellectually daring line of cosmologists and astrophysicists (not to mention philosophers, theologians, and logicians) stretching all the way back to Galileo, who presume to ask: Why are we here? As Rees puts it, "These six numbers constitute a recipe for the universe." He adds that if any one of the numbers were different "even to the tiniest degree, there would be no stars, no complex elements, no life." (From Discovery Magazine). As some authors have speculated, could these tones have played a role in the miraculous shattering of Jericho’s great wall in six days before falling on the seventh day? Some scientists are now stating that if we have been created, we most likely would have been sung into existence. Is it possible that the six days of creation mentioned in Genesis represent six fundamental frequencies that underlie the universe? Religious scholars believe both events occurred as a result of sounds being spoken or played.

Other scientists, including the geniuses Nikola Tesla, Raymond Rife, as well as Mozart, Haydn, Beethoven, and Chladni, all must have known about, and used the concept of, the inherent power of threes, sixes, and nines. So we are dealing with three powerful numbers: 3-6-9. Everyone of the six Solfeggio Tuning Forks all add up, individually to the Pythagorean scheme of 3-6-9. In fact, because there are two sets of 3-6-9 (anagrams) in the solfeggio, they are even more powerful as these combinations serve as "portals" to other dimensions!

Just Intonation – 12 Tone Equal Temperament

As I observed earlier, another reason these Ancient Solfeggio frequencies became "lost" was because of the change in tuning practices throughout history. The standard tuning method for the past 200 years is quite different from the tuning practices dating from antiquity through about the 16th century A.D. These ancient tuning practices used a system of tuning known as Just Intonation. The tuning practice adopted for western cultures during the 16th, 17th, and 18th centuries, and used today, is known as Twelve-Tone Equal Temperament. The explanation of the fundamentals of these tuning systems is far too complex for this agenda, but the following quote from a book written by David B. Doty, titled The Just Intonation Primer , should give an idea of the confinement that music has been relegated to. "Essentially, music has been placed in a box of limitations"— as the result of the rigidity imposed by the Twelve-Tone Equal Temperament tuning standards in use today.

"Although it is difficult to describe the special qualities of Just Intonation intervals to those who have never heard them, words such as clarity, purity, smoothness, and stability come readily to mind. The supposedly consonant intervals and chords of (12-Tone) Equal Temperament, which deviate from simple rations to varying degrees, sound rough, restless, or muddy in comparison."

Just Intonation can be found in many of the great Fathers of Classical Music – Beethoven and Hyden, just to name a few. They did not use this 12-tone temperament and I think that is why we have a richer experience when we hear music that was composed several hundred years ago. Classical Music based on Just Intonation gives us a different rapport with time and space and brings us into our higher Chakras.

Native American chanting is many times based on Just Intonation. The chanting seems to sound monotone, but we are finding out that within the monotone sound is multi-dimensional harmonics.

How these different types of tones affect our health

Consequently, since all music in our contemporary world (from commercials, to modern hymns and symphonies) has been composed utilizing the 12-Tone Equal Temperament Scale, they all have vibrational limits. As a result, vibrational frequency of the tones of modern music can create situations such as "boxed-in thinking," stuffed and suppressed emotions and fear-based " lack" consciousness—all of which then tend to manifest into physical symptoms of "dis-ease."

This is in contrast to music created from the Ancient Solfeggio, which stimulates the vibration of expanded creativity, easier problem solving and holistic health.

Again, it should be noted that although there are contemporary notes that approximate the Solfeggio tones, they are not the same frequencies as the ancient tones. Our research indicates that the vibrational frequencies contained in the Solfeggio tones hold these original healing potentials.

Other Resources:

  • John Beaulieu, "Music and Sound in the Healing Arts." Station Hill Press, 1987
  • Giuliana Conforto, "Man’s Cosmic Game," Edizioni Nowsis, 1998
  • David B. Doty, "Just Intonation Primer"
  • Jonathan Goldman, "Healing Sounds: The Power of Harmonics," Element Books, 1992
  • Leonard Horowitz and Joseph Puleo, "Healing Codes for the Biological Apocalypse," Tetrahedron Publishing Group, 1999
  • Candace Pert, PhD, "Molecules of Emotion"
  • Michael Talbot, "The Holographic Universe"
  • Dr. Rees, "Just Six Numbers"

Article © 2016 by David Hulse, C.V.S.M.T. - www.somaenergetics.com

1 Professor Apel’s and Dr. Puleo’s remarks as reported in "Healing Codes for the Biological Apocalypse"by Dr. Leonard Horowitz. Pages 58-61 Also pgs 345-6
2 Hidden Entry Meanings from the book, "Healing Codes for the Biological Apocalypse" by Dr. Leonard Horowitz. Pgs. 166-67


Voir la vidéo: Ils Ont Oublié Déteindre La Caméra Et Ont Fait Ca (Août 2022).